Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Tanger Naissance de l’Académie Marocaine de Gastronomie (FAMG)


Rédigé le Vendredi 1 Avril 2022 à 13:22 | Lu 549 commentaire(s)

La Doctrine de l’Académie Marocaine de Gastronomie (FAMG)
L’alimentation étant l’un des facteurs fondamentaux de la qualité de la vie, l’Académie Marocaine de Gastronomie, est créée dans le but de sauvegarder, de pérenniser, d’encourager, de promouvoir, et de développer toutes les actions qui peuvent apporter une meilleure connaissance des produits de l’alimentation, des modes de consommation et d’une manière générale, de la gastronomie au niveau national et par la suite au niveau mondial.


L’Académie Marocaine de Gastronomie  a pour objectifs :
  • De mener une action permanente en faveur d’une cuisine de qualité élaborée à partir de produits naturels et authentiques, tant sur le plan gustatif que nutritif.
  • De revaloriser les plats et les produits en voie de disparition (Amazigh, juifs et Arabo-musulmans, andalous...)
  • De sauvegarder et de promouvoir le caractère honnête et sincère des cuisines nationales et régionales pour fait front à l’unification nationale susceptible de conduire à la médiocrité
  • Collaborer avec toutes les organisations, institutions ou associations qui poursuivent les mêmes objectifs que l’académie , au niveau national et au niveau mondial.
  • De promouvoir toutes publications pouvant aider à la diffusion de ces objectifs auprès d’un large public par des formations et transfert de savoir.
L’Académie Marocaine da Gastronomie a le rôle d’entreprendre les actions nécessaires pour constituer une communauté Gastronomique Marocaine, toutes les ethnies confondues, qui débouchera par la suite sur une communauté Maghrébine, dont certains plats sont similaires ou communs. Ce noyau Gastronomique étant constitué et consolidé, l’Académie suscitera la mise en place de commissions et/ou de bureaux régionaux pour inventorier, répertorier le patrimoine culinaire régional afin d’établir un catalogue national qui débouchera sur un dictionnaire national de Gastronomie, à l’instar de Larousse Gastronomique.
Toutes les régions en générale et les localités en particulier les plus favorisées par la présence d’une grande agriculture, d’élevage assez important, de la pêche et de la chasse, ont la responsabilité de répertorier leurs patrimoines culinaires pour éviter sa disparition. Cet héritage doit être légué aux générations montantes pour leur permettre de sauvegarder leur identité.
La science de la nutrition et l’art culinaire doivent faire l’objet d’une étude conjointe dans leurs dimensions humaines, culturelles et scientifiques. A ce titre, le Maroc Gourmand constitue un terrain de recherche exceptionnel, en raison de sa longue histoire et de l’extrême diversité de ses ethnies, du brassage des ses civilisations et de la grande diversité des modes d’alimentation de son peuple.
Il existe un réel danger de disparition du patrimoine culturel des peuples au niveau mondial lié à l’abandon constaté des cuisine populaires et familiales dans son ancestralité, au profit des cuisines importées, rapides, bon marché, acceptées sans discernement dans l’évaluation objective de leurs qualités réelles. Il faut dire aussi que la femme au travail a motivé cette dégradation des habitudes familiales.
L’alimentation quotidienne dépend essentiellement des niveaux d’éducation en la matière. Dès leur enfance, les jeunes doivent acquérir les connaissances nécessaires pour s’alimenter de façon à satisfaire leurs besoins pour la croissance et pour la santé Il faut les former sur l’appréciation des saveurs et leurs goûts des aliments qu’ils consomment.
Leur apprendre également que du savoir choisir, sélectionner, différencier les produits, dépend leur santé et leur capacité à apprendre. Le maintien d’une haute Gastronomie et de qualité est le meilleur médecin.
Les Pouvoirs publics se doivent donc d’inclure dans les programmes d’éducation et d’études dans les écoles et dans les universités, des matières relatives aux différents domaines de l’alimentation. Pour cela, il est opportun que les éducateurs et professeurs soient formés à l’enseignement de ces disciplines et puissent disposer d’un matériel approprié.
Objectifs spécifiques de l’Académie :
Parmi  ses objectifs globaux, l’Académie de Gastronomie Marocaine doit également s’armer à :
  • Intervenir auprès des Médias pour encourager à diffuser largement, dans ses créneaux horaires de grande écoute, l’information cohérente et documentée sur ses différents thèmes relatifs au patrimoine Gastronomique Marocain (local, régional et national)
  • Encourager partout la pérennité des produits artisanaux et régionaux et des fabrications garanties par des Labels.
  • Favoriser la consommation modérée, rationnelle et civilisée des produits cancéreux et à même de provoquer l’Obésité et augmenter la tension tels que le sel, le sucre.
  • Veiller à ce que Les pouvoir public, à tous les niveaux, prennent les mesures nécessaires pour que les cours théoriques et pratiques de Gastronomie Marocaine soient intégrés dans la formation des écoles hôtelières et centres de formation.
  • Encourager et veiller à ce que la Gastronomie Marocaine, nationale et régionale, soit protégée des excès possibles par l’instauration d’une règlementation.
  • Favoriser le maintien des cuisines du terroir  au niveau des régions et en faire un inventaire systématique au même chef que la cuisine nationale classique.
Récompenser les meilleures cuisines régionales et Faire en sorte que celles-ci apparaissent dans les réceptions officielles
 
Activité de l’Académie Marocaine de Gastronomie
  • Retrouver, recenser, conserver les grandes recettes culinaires du Royaume qui sont en quelques sorte « les Grands Monuments de la Cuisine Marocaine »
  • Découvrir, encourager et faire connaitre « les Grands Artisans, Artistes de la cuisine et leurs recettes
  • Entreprendre la réalisation d’une encyclopédie des connaissances relatives au vaste monde de la Gastronomie
  • Faciliter la traduction dans déférentes langues, du vocabulaire et de la terminologie propre à la gastronomie marocaine ainsi que la publication de lexiques et de glossaire culinaire
  • Faire connaitre que l’alimentation est un tout comportant des paramètres scientifiques, économiques, culturels, artistiques et gastronomiques, au sens spécifique du terme.
  • Encourager les recherches dans le domaine de l’anthropologie culinaire et l’élaboration de manuels de gastronomie
  • Organiser des journées des goûts au profit du grand public et particulièrement pour les jeunes
  • Organiser des conférences, des réunions, des colloques, des séminaires pour déterminer les rapports fondamentaux existant entre la gastronomie et la nutrition afin de faire accéder le consommateur à un équilibre harmonieux entre esthétique, plaisir et santé.
  • Créer une bibliothèque universelle informatisée, rassemblant les principaux documents, périodiques et ouvrages, parus à toutes les époques et dans toutes les langues et sur l’alimentation.
  • Couronner chaque année les ouvrages sur la gastronomie révélant des qualités exceptionnelles en leur attribuant des attestations  littéraires.
  • Dans le même esprit, attribuer chaque année, TROIS GRANDS PRIX
         Un Prix de l’Art de la Cuisine
         Un Prix de la Culture Gastronomique
         Un Prix de la Science de l’Alimentation
  1. Référence de la documentation : Académie Internationale de la Gastronomie 







Partager ce site