Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Tourisme WTM 2023. Le Maroc partenaire principal. Une première du genre mettant en valeur l’importance du tourisme national.


Rédigé le Mercredi 8 Novembre 2023 à 11:02 | Lu 308 commentaire(s)

Le Maroc partenaire principal. Une première du genre mettant en valeur l’importance du tourisme national. C’est dans ce cadre que L ONMT a signé deux partenariats à l’occasion de la tenue du WTM (World Travel Market), deuxième grand salon international.


Un partenariat sur cinq ans avec e Dreams Odigeo, plateforme de voyage qui possède les marques eDreams, Go Voyages, et Travellink. Un partenariat qui aspire à tripler les objectifs actuels, visant une croissance annuelle de 30% annuelle. Un deuxième partenariat sur 5 ans avec le TO britannique JET2 visant à mettre le Maroc en tête de programmation est prévu, également. Cette collaboration prévoit la mise en place de 17 vols par semaine, pour arriver à 28 vols.
 
   En effet, pour cette édition du WTM, le Maroc a été honoré en tant que partenaire principal de l’évènement, ce qui lui offre des opportunités de branding sans précédent et une visibilité exclusive lors de la cérémonie d’ouverture. L’ONMT a profité de cette vitrine pour dévoiler son nouveau concept de stand, qui sera utilisé lors de toutes les manifestations commerciales marocaines en 2023 et 2024. Avec une superficie de 760 m2.

 Dans le cadre de sa stratégie dynamique « Light In Action, » l’ONMT a déployé sa force de vente au WTM de Londres 2023. Cette démarche vise à renforcer la présence du Maroc sur les marchés traditionnels tout en explorant de nouvelles opportunités de croissance pour la destination Maroc. Le WTM est l’occasion rêvée pour promouvoir le royaume, son patrimoine, sa culture et ses sites touristiques auprès d’un public international avide de découvertes.
 
    En tant que «Premier Partner»,   Le Maroc a mis en lumière son potentiel touristique, dans ce salon international, véritable carrefour des professionnels du voyage du monde. Une opportunité exceptionnelle pour le Royaume de consolider sa présence sur le marché britannique et de présenter ses atouts à une audience encore plus globale. L’année dernière le WTM avait attiré l’attention internationale avec plus de 35.000 professionnels de plus de 184 pays.

 
 
 

IL est à savoir que «en 2022, les Britanniques ont effectué 71 millions de visites à l’étranger enregistrant plus 780 millions de nuitées avec un délai moyen de séjour de 9 jours. Les dépenses voyages ont atteint 58,5 milliards de livres sterling (72,54 milliards de dollars américains), soit une dépense moyenne par jour de 100 livres sterling ou 124 dollars américains. Les motifs de voyages sont les loisirs 64%, la visite de famille 27% et le business 7%»
 
  La participation d’Agadir a été marquée par la présence effective des professionnels, à leur tête le président du CRT Souss Massa, S. Benhammane,  du président Délégue Guy  Marrache, du président de ARIHA, Abdelhaq Chahli, Rachid Dahmar, past résident… Une participation responsable a été marquée par la présence effective de Rachid Boukhenfar, représentant le Conseil de la Région du Souss Massa. Une présence qui marque l’intérêt que porte le président Achengli et son équipe pour le développement effectif et intelligent du tourisme régional.
 
   Au stand du CRT Agadir, des réunions de travail, sous formes de discussions, entre professionnels ont eu lieu en présence du président de la CNT, Hamid Bentahar, auxquelles ont assisté Abderrahim  Oummani, Said Scally, d’autres professionnels, dans un climat de sincérité franc et responsable, pour faire évoluer le tourisme dans les régions et à l’échelle nationale. Des rencontres, d’ailleurs, qui étaient étalées sur deux jours, ce qui montre la portée responsable des professionnels pour faire avancer le tourisme.

     Ceci dit, il est décevant de remarquer que le stand d’Agadir, ne représente nullement la qualité et la diversifié de tourisme dans la destination balnéaire. UN soit disant stand, qui a été monté la veille, à la hâte, suite à une protestation sérieuse contre l’ONMT qui n’a pas doté, ni  Agadir, ni  Marrakech avec  les superficies nécessaires  pour valoriser la part de ces deux destinations, phares, dans le développement du tourisme régional, et dans sa dimension nationale. A souligner positivement, le travail responsable bien effectué avec conscience et disponibilité de Kawtar et de Lamia, au nom de l’équipe du CRT Agadir Souss Massa.
 
 IL est incroyable de lire dans le communiqué de l’ONMT, que 130 m2 ont réservés au CRT d’Agadir de Marrakech, ce qui est un leurre. Sur place on a vu que ce n’était pas le cas du tout. Et que ce qui a été accordé pour ces deux CRT est de loin très insuffisant par rapport à  ce qui devrait se faire. Ce « mauvais jeu » de l’ONMT, qui à chaque fois, vise à mettre en valeur d’abord et avant tout l’ONMT, au détriment des autres opérateurs et intervenants régionaux,  est mal sain et doit cesser une fois pour toute… 

  Le DG de l’ONMT doit bien se rappeler, que nous sommes entrés dans la phase exécutive et pratique de la Régionalisation  Economique, y compris donc la régionalisation de la gestion touristique, à la fois dans la décision et du choix, des moyens de la promotion et l’exécution des plans d’actions jugés nécessaires par les professionnels et les élus du tourisme de terrain, et non issues avec des décisions «  dictatoriales » de Rabat qui ont été et le sont toujours loin du terrain. La tutelle de l’ONMT sur le tourisme régional, n’a plus aucune raison d’être, de nos jours.
ON y reviendra, avec plus de détails encore…
 
A bon entendeur, Salut
 
MED RIAL
 

  
 











Partager ce site