Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Agadir Hôtellerie : L’hôtel Agador en vente judiciaire


Rédigé le Mercredi 8 Mai 2024 à 19:01 | Lu 212 commentaire(s)

Alors que son village voisin de Taghazout enregistre de plus en plus la mise en chantier de nouveaux projets d’établissements hôteliers, la saignée de l’offre touristique de la ville d’Agadir se poursuit à grande vitesse.


Agadir Hôtellerie : L’hôtel Agador  en vente judiciaire
Après la fermeture, depuis une quinzaine d’années, de plus d’une vingtaine d’unités hôtelières notamment pour cause de difficultés financières, c’est au tour de l’hôtel Caribbean Village Agador d’Agadir d’être mis en vente dans le cadre de la liquidation judiciaire de Oued Sahara, la société qui détient les murs et le fonds de commerce de cette unité de trois étoiles située au voisinage de la Baie d’Agadir.

  

En difficultés financières depuis plusieurs années, Oued Sahara avait fait l’objet, dès 2018, de ventes aux enchères orchestrées par le Tribunal de Commerce d’Agadir. Malgré plusieurs tentatives de sortie de l’ornière, la crise du Covid-19 apporta le coup de grâce à l’hôtel Caribbean Village Agador qui pouvait accueillir à son apogée près d’un millier de clients grâce à ses 406 chambres et ses diverses installations dont notamment cinq restaurants, un hammam, une salle de fitness, un mini-golf, une discothèque, des salles de jeux et de spectacles, des terrains de sport (tennis, basket, volley, beach volley, pétanque) et une grande piscine en plein air.

Une situation qui a provoqué une mise en liquidation directe sans passer par la case du redressement judiciaire. Il faut dire qu’avec une dette bancaire de plus de 100 millions de dirhams et une reprise d’activité assez timide, la liquidation devenait imminente pour le syndic nommé par le tribunal qui a arrêté la date du 18 juin 2024 pour recueillir les offres de reprise de l’hôtel Caribbean Village Agador.


Rappelons que depuis le début des années 2010, plusieurs unités hôtelières à Agadir ont mis la clef sous le paillasson à l’instar de Igoudar, Tagadirt, Manader, Tamlalt, Le Tivoli, Le Palais des Roses, Le Club Med, La Kasbah, l’Hôtel Transatlantique ou encore le Marina. La dynamique du tourisme marocain au lendemain de la crise du Covid-19 sera-t-elle synonyme d’un renversement de tendance de l’offre hôtelière à la capitale du Souss ? Les prochaines années le diront.

    source :
www.challenge.ma   par  Rachid Boutaleb







Partager ce site