Menu
Blog rial est un blog spé Blog rial est un blog spé

Blog rial est un blog spécialisé en Tourisme
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Agadir/tourisme : les grands hôtels ferment leurs portes: une capacité de 1200 lits


Rédigé le Samedi 11 Décembre 2021 à 19:12 | Lu 96 commentaire(s)

Depuis l’annonce de la suspension de tous les vols directs de passagers à destination du Maroc, 7 hôtels et villages de vacances ont fermés leurs portes à la destination Agadir portant la capacité fermée à plus de 12.000 lits dans la station balnéaire. Détails.
La fermeture des frontières aériennes et maritimes au Maroc n’a pas laissé d’autre choix aux professionnels du tourisme de la destination Agadir que de fermer leurs établissements


 

   Depuis l’annonce de la suspension de tous les vols directs de passagers à destination du Maroc, 7 hôtels et villages de vacances ont fermés leurs portes à la destination Agadir portant la capacité fermée à plus de 12.000 lits dans la station balnéaire. Détails.

La fermeture des frontières aériennes et maritimes au Maroc n’a pas laissé d’autre choix aux professionnels du tourisme de la destination Agadir que de fermer leurs établissements.

  Dans ce sens, depuis l’annonce du Comité interministériel de suivi du Covid-19, le 28 novembre 2021, de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du Royaume, la liste des fermetures à la destination Agadir commencent à s’élargir. Pour rappel, cette suspension avait fixé une durée de deux semaines, à compter du lundi 29 novembre 2021 à 23h59, en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19 – Omicron.
   
  Dans le détail, sur 104 unités touristiques que comptent la destination Agadir, près de 27 unités ont déjà fermé leurs portes dont 7 hôtels et villages de vacances depuis les 4 et 5 décembre 2021. Totalisant près de 5.316 lits, soit 2.777 chambres, ces établissements, classés 5 et 4 étoiles, représentent une grande partie de la capacité commercialisable de la destination située en front de mer.

   
Elle enregistre le taux d’occupation le plus important au niveau de la destination. Sur 34.613 lits, ces récentes fermetures, à la destination Agadir, représentent plus de 15,36 % de la capacité totale de la station balnéaire. De ce fait, elle s’ajoute aux 27 établissements déjà fermés en raison de plusieurs facteurs, notamment la suspension des vols et le manque de visibilité par rapport au contexte pandémique. À cela s’ajoutent d’autres raisons liés à des facteurs administratifs, la mise en vente, le redressement judiciaire et les fermetures définitives, en plus de la réalisation des opérations de rénovation.

Plus de fête de fin d’année !

  
En somme, l’ensemble de ces fermetures s’élève à plus de 12.000 lits, soit plus de 36% de la capacité totale de la destination selon les chiffres de l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir (AIHA). Bien entendu, même pour les établissements d’hébergement classés qui continuent d’ouvrir leurs portes, le taux d’occupation tourne à un niveau très bas, à cause de la suspension des vols. Aujourd’hui, trois marchés prioritaires pour la destination Maroc en général, et Agadir en particulier, sont désormais fermés durant cette saison d’hiver. Il s’agit de la France, du Royaume-Uni et de l’Allemagne.

   D’autres marchés ont subi le même sort, notamment ceux de Russie, des Pays-Bas et de la Belgique. Dans ce contexte inédit où les professionnels font grise mine, la destination hivernale d’Agadir, qui se positionne durant cette période sur les flux étrangers, peut uniquement tabler sur le marché national. Ce dernier, rappelons-le, est marqué par sa saisonnalité touristique essentiellement pendant la période estivale et les vacances scolaires. Par conséquent, l’espoir de limiter les retombées néfastes de la pandémie, grâce à la période de fin d’année, a été anéanti par les récentes mesures de fermeture à cause du variant Omicron, surtout, les commandes et le taux de remplissage réalisés durant les fêtes de Noël et le réveillon de la Saint-Sylvestre.

  

Les recettes touristiques dégringolent

En chiffres, la destination Agadir tourne actuellement à moins de 15 % de taux remplissage cumulé durant les neuf premiers mois de l’année 2021. Une situation qui risque de s’aggraver avec le manque de visibilité qui plane encore sur le secteur. Ce manque de visibilité se traduit essentiellement par des réouvertures et des fermetures d’établissements. Déjà, au niveau d’Agadir, la destination a perdu presque 1/3 de sa capacité litière avec 3.000 lits fermés définitivement et près de 6.000 lits qui sont toujours fermés à aujourd’hui et c’est autant en perte d’emplois. Sans oublier les grandes difficultés financières chez les professionnels, toutes filières confondues, avec des charges qui s’accumulent depuis plus de 21 mois en attendant les modalités d’application de l’indemnité forfaitaire.

  
Dans sens, la crise sanitaire, qui enregistre sa deuxième année consécutive, a ramené la destination Agadir à son niveau de 1982 (lors de la première guerre du Golfe). Côté recettes, sur 6 MMDH de chiffre d’affaires annuel généré par la première station balnéaire du Royaume, la destination a perdu, rien qu’en 2020, plus de 4,35 MMDH contre 1,5 MMDH à peine de recettes durant la même année, soit pire qu’en 1982 où la destination a généré près de 1,92 MMDH. Autrement dit, un manque d’environ 4 millions de nuitées, en attendant les chiffres de l’année 2021, contre seulement 1,4 million, soit une année aussi désastreuse que 1982. Selon le CRT d’Agadir Souss-Massa, la destination a perdu 859.568 arrivées touristiques en 2020, en comparaison avec 2019.

source : Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO










Partager ce site