Menu
Blog rial est un blog spé Blog rial est un blog spé

Blog rial est un blog spécialisé en Tourisme
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

ENCADREMENT DE 120 COOPÉRATIVES FÉMININES


Rédigé le Mardi 22 Juin 2021 à 00:06 | Lu 20 commentaire(s)


ENCADREMENT DE 120 COOPÉRATIVES FÉMININES

    « Dar Argan » (Maison de l’argan), une unité de valorisation de l’arganier a été inaugurée, récemment dans la collectivité territoriale d’El Hanchane, par le gouverneur de la province d’Essaouira, M. Adil El Maliki, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de, cet arbre endémique.

Ont notamment pris part à cette cérémonie, MM. Abdelaziz Bousraref, directeur régional de l’Agriculture, Ahmed Najid, directeur provincial de l’Agriculture, Mme Samira Hadraoui, directrice régionale de l’Office National du Conseil Agricole de Marrakech-Safi, Abdellatif Mait, chef du département de l’ANDZOA à Essaouira, ainsi que des responsables représentant l’ONSSA, les autorités locales et des femmes membres des coopératives féminines opérant dans cette filière.

   Erigée sur une superficie totale de 1.200 m2, pour un investissement de plus de 3 MDH, cette structure a été équipée en matériel nécessaire pour le conditionnement, l’étiquetage, le stockage et l’exposition des produits de l’argan dans un showroom dédié à leur commercialisation.

  La réalisation de cette unité s’inscrit dans le cadre d’un projet d’agriculture solidaire intitulé « Appui à l’émergence, au développement et à la bonne gouvernance des coopératives arganières de la province d’Essaouira ».

D’un montant de 19 MDH, ce projet a été financé par l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) et réalisé par la Direction provinciale de l’Agriculture (DPA) à Essaouira avec l’appui des services déconcentrés du Département de l’Agriculture.

  Les principales composantes de ce projet sont la formation, l’accompagnement et l’organisation des femmes en 120 coopératives, l’aménagement de 42 locaux des coopératives, l’équipement de 53 unités de valorisation et la construction de l’unité « Dar Argan ».

  Ainsi, la mise en place de cette structure intervient dans le cadre d’un projet intégré visant l’amélioration des conditions socio-économiques des femmes rurales actives dans le secteur de l’arganier au niveau de la province, la valorisation des produits de l’arganier et l’appui à la commercialisation.

   Pour son fonctionnement, « Dar Argan » est mise à la disposition du Groupement d’intérêt économique (GIE) « VITARGAN » qui regroupe plusieurs coopératives. Cette structure permettra, ainsi, aux coopératives concernées de conditionner leurs produits, selon les normes avec l’appui des services déconcentrés du Département de l’Agriculture (DPA, ANDZOA, ONCA, ONSSA), et de les commercialiser en commun.

  De ce fait, cette unité aura un impact très positif sur le revenu des coopératives, surtout qu’elle est située sur un circuit touristique à même d’aider à promouvoir les produits dudit GIE.

  Cette cérémonie d’inauguration a été ponctuée de la signature d’une convention de partenariat entre la DPA et le GIE « VITARGAN » (agrégateur), relative à la gestion de cette structure, ainsi que de la remise de matériel de packaging à une vingtaine de coopératives au niveau de la province.

  Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Najid a indiqué que la filière de l’arganier constitue l’un des axes stratégiques de la politique nationale de développement agricole, en général, et un secteur vital pour l’économie d’Essaouira, en particulier, eu égard à son apport socioéconomique indéniable, outre son rôle important sur le plan écologique.

  Consciente de l’importance de ce secteur vital, la DPA d’Essaouira a accordé une attention particulière au développement de cette filière, à travers une série de projets, dont le coût global est estimé à environ 50 MDH, pour la valorisation de l’huile d’argan, la plantation de l’arganier dans des terrains privés, et la construction d’unités de valorisation à l’instar de la structure inaugurée.

  Le projet de « Dar Argan » vise essentiellement à résoudre la problématique de commercialisation de l’huile d’argan dont souffrent plusieurs coopératives, expliquant qu’une coopérative, à elle seule, ne peut pas accéder facilement au marché.

 D’où, a-t-il enchaîné, la création de cette unité afin de fédérer les efforts et d’agréger les coopératives pour leur faciliter l’accès au marché, relevant que ces organisations ont également bénéficié de sessions de formation pour le renforcement de leurs capacités, en particulier dans le domaine de la gestion.

  A noter que l’arganier, dont l’apport socioéconomique n’est plus à démontrer, couvre 136.000 Ha au niveau de la province d’Essaouira. Cet écosystème a bénéficié d’une attention particulière dans le cadre du Plan Maroc Vert à travers des projets réalisés par la DPA d’Essaouira et l’ANDZOA, touchant aussi bien l’amont que l’aval de la filière.

   En amont, la province bénéficie à l’instar des autres zones arganières du pays du projet d’arganiculture. Il s’agit d’un projet, en cours de réalisation, qui consiste en la plantation de 3.000 Ha d’arganier à Essaouira sur un programme de 10.000 Ha : 1000 Ha sont déjà plantés, 1000 Ha sont en cours et 1000 Ha programmés en 2021.

La nouvelle stratégie « Génération Green » prévoit, quant à elle, la plantation de 12.500 ha supplémentaires, selon les données de la DPA.

Source : www.news-af.feednews.com










Partager ce site