Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Tourism and Travel Development Index : Le Maroc à la traîne!


Rédigé le Dimanche 26 Mai 2024 à 20:32 | Lu 93 commentaire(s)

Le Maroc est classé 82ème sur 119 pays dans l’Indice de développement des voyages et du tourisme 2024 qui vient d’être publié par le Forum économique mondial (WEF).


Tourism and Travel Development Index : Le Maroc à la traîne!
Le secteur du tourisme au Maroc connait une grande avancée. Le Royaume figure dans le top 10 des économies africaines dans le secteur. L’indice de développement du tourisme et du voyage (Tourism and Travel Development Index- TTDI) 2024, dévoilé le 21 courant par le Forum économique mondial (WEF), donne en effet une place reluisante au Maroc.

Le Royaume arrive à la 82ème place au niveau mondial sur une liste de 119 pays avec un score de 3,64, et à la 7ème place en Afrique. 

Pour ce continent, l’Afrique du Sud est l’économie la mieux notée de la région (55ème mondial), suivie respectivement de l’île de Maurice (57ème), de l’Égypte (61ème),  du Botswana (75ème), du Kenya (77ème), de la Tanzanie (81ème), et du Maroc.  Ce dernier est talonné par la Tunisie (83ème mondial), le Rwanda (93ème) et la Namibie (95ème).

L’Afrique a connu la plus forte augmentation des scores de l’indice de développement des voyages et du tourisme (TTDI) du Forum économique mondial depuis 2019 : 16 des 19 économies régionales ont amélioré leurs score.
 
Les leaders mondiaux
 
En tête de ce classement mondial, les États-Unis arrivent en pole position, suivis respectivement par l’Espagne, le Japon, la France et l’Australie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, l’Italie et la Suisse.

Le classement mondial des économies touristiques dominé par les économies à haut revenu.

L’indice de développement du tourisme et du voyage (TTDI 2024) indique l’industrie mondiale du tourisme devrait se remettre du creux de la vague de la pandémie de Covid-19 et dépasser les niveaux observés avant la crise. Cela est, d’après l’étude, en partie dû « à une augmentation significative de la demande dans le monde entier, ainsi qu’une augmentation du nombre de vols disponibles, une plus grande ouverture internationale et un intérêt et des investissements accrus pour les sites naturels et culturels.

Globalement, sur les 30 meilleurs scores de l’indice en 2024, 26 sont des économies à revenu élevé.

19 de ces pays sont basés en Europe, 7 en Asie-Pacifique, 3 en Amérique et  1, à savoir les Émirats arabes unis, au Moyen-Orient.

Soulignons que l’indice évalue et mesure divers facteurs et politiques qui favorisent le développement durable et résilient du secteur du voyage et du tourisme. Le TTDI, introduit en 2022, comprend cinq dimensions, subdivisées en 17 sous-catégories et 102 indicateurs. Il prend en compte l’environnement général du pays (climat des affaires, sécurité…), les politiques impactant le secteur du tourisme, les infrastructures (notamment les transports), les ressources naturelles et culturelles, ainsi que la durabilité environnementale du secteur.

 Source:  https://www.lopinion.ma/
  
 
 







Partager ce site