Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES

Tourisme /Ces 5 destinations en ont marre des «maudits touristes»


Rédigé le Mardi 30 Avril 2024 à 12:40 | Lu 127 commentaire(s)

Dans les îles Canaries, les habitants manifestent contre les conséquences négatives du tourisme. Mais ailleurs aussi, les touristes ne sont pas les bienvenus.


Barcelone
Barcelone
«Tourist go home!» Tout récemment, des habitants ont manifesté sur les sept îles des Canaries. Ils réclament la justice sociale et luttent pour freiner le tourisme de masse, qu'ils accusent d’être à l'origine de la hausse des prix, notamment des logements. La faute à Airbnb et d'autres formes d'hébergement de vacances, qui rend plus difficile pour la population locale de trouver des logements abordables ces dernières années: Barcelone , Amsterdam, Venise, Bali et la Cornouaille.

 -

Barcelone : Les Canaries ne sont pas la seule région d'Espagne où les touristes ne sont pas bien les bienvenus. Dans la capitale catalane, la population locale manifeste depuis des années son mécontentement face aux nombreux touristes. Comme aux Canaries, Airbnb est ici aussi un problème. La pénurie de logements se fait sentir et les prix augmentent.


  Parallèlement, la Catalogne est confrontée depuis longtemps à la sécheresse. Les hôtels en viennent par exemple à retirer les bouchons des baignoires. Le célèbre producteur de vin mousseux Freixenet devra probablement licencier temporairement jusqu'à 615 personnes, car certaines de ses vignes âgées de 30 ans sont mortes à cause du manque d'eau. En 2022, Barcelone a limité la taille des groupes de touristes et a instauré des mesures de protection contre le bruit.

  - 
Amsterdam
  
La capitale néerlandaise est une destination très prisée pour les voyages de maturité et les voyages entre amis. Beaucoup pensent directement aux coffeeshops, à la fumette et au quartier rouge lorsqu'ils entendent le nom de la ville. Les autorités locales veulent lutter contre cette image.

 Il y a plus d'un an, elles avaient déjà lancé une campagne de publicité en ligne qui déconseillait aux Britanniques en quête de fêtes de venir à Amsterdam, comme le racontait le 
Guardian. Et récemment, une nouvelle campagne a fait parler d'elle: un quiz en ligne sur les règles de savoir-vivre à Amsterdam.
  Les autorités veulent également lutter contre le tourisme de masse: la moitié des bateaux de croisière fluviale qui font escale à Amsterdam devraient être bannis.

 

Venise 
Cette ville italienne chargée d'histoire est depuis longtemps confrontée au tourisme de masse. En haute saison, Venise accueille environ 100 000 touristes, alors que la ville compte deux fois moins d'habitants.

  

Du 25 avril au 5 mai, les touristes d'un jour devront pour la première fois payer un droit d'entrée: ceux qui souhaitent visiter la ville et ses canaux pittoresques devront débourser cinq euros. Le billet doit être acheté en ligne. Les personnes de moins de quatorze ans ou qui passent la nuit sur place sont exemptées. Ceux qui sont pris sans ticket risquent une amende de 50 à 300 euros.

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

 Source :watson par 
Raphael Bühlmann




 
_


 Mais il n'y a pas qu'aux Canaries que les touristes sont une épine dans le pied d'une partie de la population locale. Ces cinq destinations touristiques tapent du poing sur la table en ce moment: 


 

Venise
Venise

Amsterdam
Amsterdam







Partager ce site