Menu
LE TOURISME VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL. MOYEN JUDICIEUX DE RAPPROCHEMENT DES CIVILISATIONS ET DES HOMMES


Dans un communiqué de presse FTI Touristik GmbH, la société mère du GROUPE FTI annonce déposer le bilan ce lundi 3 juin 2024.


FTI Touristik dépose le bilan ce lundi 3 juin.
FTI Touristik GmbH, la société mère du GROUPE FTI en tant que troisième voyagiste en Europe, dépose le bilan ce lundi 3 juin 2024 une demande d'ouverture d'une procédure d'insolvabilité  auprès du tribunal local de Munich.

 Seule la marque de tour opérateur FTI Touristik est directement concernée. Toutefois, des demandes correspondantes seront également déposées ultérieurement pour d'autres sociétés du groupe. 
Windrose Finest Travel GmbH avec la marque de luxe WINDROSE poursuivra ses activités.

Les sociétés indépendantes Euvia GmbH et sa chaîne de voyage sonnenklar.TV  ainsi que le système de franchise de Touristik Vertriebsgesellschaft mbH (TVG) avec ses marques sonnenklar.TV Reisebüros, 5vorFlug Reisebüros et Flugbörse n'appartiennent pas au GROUPE FTI.

 

FTI : "Le dépôt du bilan est donc devenu nécessaire..."


 "Après un processus d'investissement long et complexe, l'entrée d'un consortium d'investisseurs a été annoncée en avril 2024. Depuis lors, malgré les nouvelles positives, les chiffres des réservations sont toutefois bien en deçà des attentes.

En outre, de nombreux fournisseurs ont insisté sur le paiement anticipé. Il en est résulté un besoin accru de liquidités, qui ne pouvait plus être comblé jusqu'à la clôture du processus d'investissement.

Le dépôt du bilan est donc devenu nécessaire pour des raisons juridiques."
 indique le groupe dans un communiqué.

 
Pour les clients, un site Internet d'assistance a déjà été créé à l'adresse www.fti-group.com/en/insolvency ainsi qu'une hotline d'assistance au +49 (0) 89 / 710 45 14 98.

Dans un communiqué, en plus de se concentrer entièrement sur le service client, le GROUPE FTI tiendra également régulièrement ses clients informés en collaboration avec le Fonds allemand de sécurité des voyages (DRSF).
 
 

FTI : "Les voyages qui n'ont pas encore commencé ne seront probablement plus possibles"

"Nous travaillons actuellement dur pour garantir que les voyages déjà commencés puissent se terminer comme prévu.

Les voyages qui n'ont pas encore commencé ne seront probablement plus possibles ou ne seront que partiellement possibles à partir du mardi 4 juin 2024.

En coopération avec l'administrateur d'insolvabilité (provisoire) encore à nommer, un concept pour l'information continue des voyageurs concernés et la mise en œuvre opérationnelle des mesures nécessaires seront élaborées dans les prochains jours."


Pour l'heure, le site FTI Voyages mentionne sur un bandeau en haut de page, des problèmes techniques.

La France sera automatiquement concernée  par le dépôt de bilan de FTI Touristik GmbH a confirmé Mumtaz Teker, Président de l'APST que nous avons joint. Ce dernier n'est pas très inquiet : "Nous avons une garantie bancaire. La part du B2C est modérée, il travaillait surtout en B2B2. Nous n'attendons pas un gros sinistre".

Source: www.tourmag.com par  Céline Eymery

Par Med Mohamed Rial le Lundi 3 Juin 2024


Le World Economic Forum publie le Travel & Tourism Development Index 2024, qui analyse les forces et les axes d’amélioration de chaque destination afin de stimuler la croissance de leur activité touristique.


La France occupe la quatrième place du Travel & Tourism Development Index 2024  (IDTT), publié par le World Economic Forum. Couvrant 119 destinations, l’IDTT évalue l’ensemble des facteurs et des stratégies favorisant un développement durable et résilient du secteur touristique, contribuant ainsi à la croissance économique de chaque pays.

Pour établir son classement, le World Economic Forum s’appuie sur cinq catégories et 17 piliers qui soutiennent la croissance du tourisme. Parmi ces critères, on trouve notamment l’environnement d’affaires, les ressources touristiques naturelles et culturelles, la vitalité du marché
du travail, la santé et les conditions de sécurité, l’environnement…

30 pays réalisent 75% du PIB du tourisme

Les 10 économies les mieux classées pour l’IDTT 2024 sont les États-Unis, l’Espagne, le Japon, France, l’Australie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, l’Italie et la Suisse. Ce sont donc les économies les plus matures et aux revenus les plus élevés qui dominent le classement. Parmi les 30 premières places, 19 viennent d’Europe, 7 d’Asie-Pacifique, 3 des Amériques, une du Moyen-Orient.


Voyages :Classement : le top 20 des destinations touristiques les plus compétitives dans le monde

Au global, les 30 pays ayant obtenu les meilleurs scores de l’IDTT représentaient plus de 75% du PIB de l’industrie du tourisme en 2022 et 70% de la croissance du PIB entre 2020 et 2022, souligne le document. Mais en terme de dynamisme, la palme revient à des économies moins matures, aux revenus plus faibles ou intermédiaires, qui affichent l’amélioration la plus significative de leurs performances depuis 2019. Ces pays représentent ainsi 52 des 71 économies qui ont amélioré leur score depuis 2019. 

L’Ouzbékistan (+7.8%, 94 to 78), la Côte d’Ivoire (+6.4%, 116 vs 114), l’Albanie (+5.9%, 78 vs 66), la Tanzanie (+4.5%, 88 vs 81), l’Indonésie (+4.5%, 36 vs 22), l’Egypte (+4.3%, 66 vs to 61), le Nigéria (+4.2%, 113 vs 112) et le Salvador (+4%, 101 vs 97) forment ce top 10.

« Il faudra investir beaucoup »

“Malgré les progrès réalisés, les économies en développement représentent près de 90% des pays dont l’indice est inférieur à la moyenne, relève le World Economic Forum. Il faudra investir beaucoup plus dans des domaines tels que le développement de conditions favorables pour les entreprises, la santé et le travail, l’ouverture internationale, les TIC, les infrastructures de transport et de tourisme, la promotion et le développement des ressources naturelles naturelles et culturelles si ces économies souhaitent accroître leur part du marché des et améliorer leur leur préparation aux risques et opportunités futurs.”

« Alors que l’année 2024 bat son plein, le secteur mondial du tourisme est en passe de dépasser les sommets atteints avant la pandémie de 2019 », analyse le Travel & Tourism Development Index. « Toutefois, la nature inégale de la reprise, la pénurie de main-d’œuvre et les déséquilibres entre l’offre et la demande ont exercé une pression sur les destinations et les entreprises du secteur, poursuit le document. Bien que la demande de voyages se soit révélée résiliente, le contexte macroéconomique et géopolitique a posé de sérieux défis. (…) De plus, les événements climatiques tels que les vagues de chaleur et les incendies de forêt, notamment en Grèce, ainsi que le retour des phénomènes de surtourisme dans des destinations comme Venise, ont mis en évidence l’exposition et l’influence accrues du secteur sur les questions économiques, sociales et environnementales. »

Source:  /www.lechotouristique.com

 


Par Med Mohamed Rial le Mercredi 29 Mai 2024


Le Maroc est classé 82ème sur 119 pays dans l’Indice de développement des voyages et du tourisme 2024 qui vient d’être publié par le Forum économique mondial (WEF).


Tourism and Travel Development Index : Le Maroc à la traîne!
Le secteur du tourisme au Maroc connait une grande avancée. Le Royaume figure dans le top 10 des économies africaines dans le secteur. L’indice de développement du tourisme et du voyage (Tourism and Travel Development Index- TTDI) 2024, dévoilé le 21 courant par le Forum économique mondial (WEF), donne en effet une place reluisante au Maroc.

Le Royaume arrive à la 82ème place au niveau mondial sur une liste de 119 pays avec un score de 3,64, et à la 7ème place en Afrique. 

Pour ce continent, l’Afrique du Sud est l’économie la mieux notée de la région (55ème mondial), suivie respectivement de l’île de Maurice (57ème), de l’Égypte (61ème),  du Botswana (75ème), du Kenya (77ème), de la Tanzanie (81ème), et du Maroc.  Ce dernier est talonné par la Tunisie (83ème mondial), le Rwanda (93ème) et la Namibie (95ème).

L’Afrique a connu la plus forte augmentation des scores de l’indice de développement des voyages et du tourisme (TTDI) du Forum économique mondial depuis 2019 : 16 des 19 économies régionales ont amélioré leurs score.
 
Les leaders mondiaux
 
En tête de ce classement mondial, les États-Unis arrivent en pole position, suivis respectivement par l’Espagne, le Japon, la France et l’Australie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Chine, l’Italie et la Suisse.

Le classement mondial des économies touristiques dominé par les économies à haut revenu.

L’indice de développement du tourisme et du voyage (TTDI 2024) indique l’industrie mondiale du tourisme devrait se remettre du creux de la vague de la pandémie de Covid-19 et dépasser les niveaux observés avant la crise. Cela est, d’après l’étude, en partie dû « à une augmentation significative de la demande dans le monde entier, ainsi qu’une augmentation du nombre de vols disponibles, une plus grande ouverture internationale et un intérêt et des investissements accrus pour les sites naturels et culturels.

Globalement, sur les 30 meilleurs scores de l’indice en 2024, 26 sont des économies à revenu élevé.

19 de ces pays sont basés en Europe, 7 en Asie-Pacifique, 3 en Amérique et  1, à savoir les Émirats arabes unis, au Moyen-Orient.

Soulignons que l’indice évalue et mesure divers facteurs et politiques qui favorisent le développement durable et résilient du secteur du voyage et du tourisme. Le TTDI, introduit en 2022, comprend cinq dimensions, subdivisées en 17 sous-catégories et 102 indicateurs. Il prend en compte l’environnement général du pays (climat des affaires, sécurité…), les politiques impactant le secteur du tourisme, les infrastructures (notamment les transports), les ressources naturelles et culturelles, ainsi que la durabilité environnementale du secteur.

 Source:  https://www.lopinion.ma/
  
 
 

Par Med Mohamed Rial le Dimanche 26 Mai 2024


1 2 3 4 5 » ... 194




Partager ce site